Citation(s) from the GunPolicy.org literature library

Senegal. 1966 ‘Articles 7, 8, 9 and 10.’ Act No 66-03 of January 18, 1966, Regulating Arms and Ammunition (Loi No 66-03 du 18 Janvier 1966 Relative au Régime Général des Armes et des Munitions), pp. 52-53. Dakar: Office of the President of the Republic of Senegal. 18 January

Relevant contents

Article 7:

Tout individu qui, pour son propre compte ou celui d'une entreprise, aura fabriqué une arme des trois premières catégories1, ses munitions ou pièces détachées sans l'autorisation ou hors du contrôle administratif, sera puni d'un emprisonnement de deux ans au moins et de cinq ans au plus et d'une amende de cent mille à un million cinq cent mille francs.

Le coupable sera, en outre, frappé de l'interdiction de séjour de cinq à dix ans et privé des droits mentionnés à l'article 34 du code pénal, pendant le même nombre d'années.

Article 8:

Tout individu qui, pour son propre compte ou celui d'une entreprise, aura fabriqué une arme de la 4e catégorie1, ses munitions ou pièces détachées ou une arme de la 5e catégorie1, sans l'autorisation ou hors du contrôle administratif, sera puni d'un emprisonnement d'un an au moins et de cinq ans au plus et d'une amende de cinquante mille à un million cinq cent mille francs ou de l'une de ces peines…

Article 9:

Tout individu qui, pour son propre compte ou pour celui d'une entreprise, aura importé, exporté, fait le commerce, la cession ou le transport ou l'entreposage d'une ou plusieurs armes, munitions ou pièces détachées des cinq premières catégories1 sans l'autorisation ou hors de contrôle administratif, sera puni de peines prévues à l'article 8 ci-dessus.

Les mêmes peines seront applicables aux individus qui auront fabriqué, importé, exporté, cédé, fait le commerce, l'entreposage ou le transport d'une ou plusieurs armes de la sixième catégorie1.

Article 10:

Dans tous les cas prévus aux articles 7 à 9 ci-dessus, le tribunal ordonnera la confiscation des armes, munitions ou pièces détachées.

La tentative de fabrication, d'importation, d'exportation, de commerce, de cession, de transport et d'entreposage sera punie de la même peine que le délit consommé.

Tous les délits prévus par la présente loi sont considérés comme étant au point de vue de la récidive un même délit.

++++

Translated content:

Article 7:

Any individual who, on his/her own behalf or on behalf of a company, has manufactured a firearm of the first 3 categories1, its ammunition or spare parts, without the administrative authorisation or under its control, is punishable with a prison term of at least 2 to 5 years and a fine of 100,000 to 1,500,000 Francs.

The culprit may, as well, be punishable of banishment of 5 to 10 years and deprived of the rights, referred to in article 34 of the Criminal Code, for the same number of years.

Article 8:

Any individual who, on his/her own behalf or on behalf of a company, has manufacture a firearm of the 4th category1, its ammunition or spare parts, or a firearm of the 5th category1, without the administrative authorisation or under its control, is punishable with a prison term of at least 1 to 5 years and a fine of 50,000 to 1,500,000 Francs, or of one of these penalties…

Article 9:

Any individual who, on his/her own behalf or on behalf of a company, has imported, exported, traded, transferred, transported, or stored, one or more firearms, ammunition or spare parts, of the first 5 categories1, without the administrative authorisation or under its control, is punishable with the penalties provided for in article 8 above.

The same penalties are applicable to individuals who have manufactured, imported, exported, transferred, traded, stored, or transported, one or more firearms of the 6th category1.

Article 10:

In all cases provided for in articles 7 to 9 above, the court will order the confiscation of the firearms, ammunition or spare parts.

The attempt to manufacture, import, export, trade, transfer, transport, and store, will be punishable of the same penalty as the completed offense.

All offences, provided for in this Act, are considered, in terms of recurrence, as a same offense.

ID: Q4482

As many publishers change their links and archive their pages, the full-text version of this article may no longer be available from the original link. In this case, please go to the publisher's web site or use a search engine.