Citation(s) from the GunPolicy.org literature library

Belgium. 2013 ‘Articles 1, 2, 3 and 4.’ Royal Decree Amending the Royal Decree of 20 September 1991 on Firearms of Historic, Folkloristic, or Decorative Interest and Firearms Rendered Unfit to Fire. Brussels: King of the Belgians. 8 May

Relevant contents

Royal Decree Amending the Royal Decree of 20 September 1991 on Firearms of Historic, Folkloristic, or Decorative Interest and Firearms Rendered Unfit to Fire

[English Translation follows]

Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 20 septembre 1991 relatif aux armes à feu d'intêret historique, folklorique ou décoratif et aux armes à feu rendues inaptes au tir

Vu la loi du 8 juin 2006 réglant des activités économiques et individuelles avec des armes, les articles 3, § 2, 2°, 17, alinéa 1er, modifié par la loi du 27 décembre 2012, et 35, 7°;

Vu l'arrêté royal du 20 septembre 1991 relatif aux armes à feu d'intérêt historique, folklorique ou décoratif et aux armes à feu rendues inaptes au tir;…

Nous avons arrêté et arrêtons :

Article 1er. Dans l'article 1er de l'arrêté royal du 20 septembre 1991 relatif aux armes à feu d'intérêt historique, folklorique ou décoratif et aux armes à feu rendues inaptes au tir, les modifications suivantes sont apportées :

1° le 3° est abrogé;
2° dans le 5°, inséré par l'arrêté royal du 29 décembre 2006, les mots « avant 1897 ou pour lesquelles les munitions adaptées ne sont plus fabriquées » sont remplacés par les mots « avant 1895 ».

Art. 2. L'annexe n° 1 au même arrêté, modifié par l'arrêté royal du 9 juillet 2007, est abrogé.

Art. 3. § 1er. La demande d'un agrément de collectionneur ou d'un agrément spécial sur base de la détention de cinq armes ou plus qui ne sont plus en vente libre suite à l'application du présent arrêté est considérée comme étant équivalente à l'enregistrement de ces armes comme visé à l'article 17, alinéa 1er, de la Loi sur les armes. L'intéressé peut détenir provisoirement les armes en attendant la décision du gouverneur. Si l'agrément est refusé, l'intéressé doit mettre les armes en dépôt chez une personne agréée ou autorisée, les lui céder, les faire neutraliser par le banc d'épreuves des armes à feu, ou les abandonner aux fins de destruction dans les huit jours de la notification de la décision de refus.
Les personnes agréées doivent inscrire les armes qui ne sont plus en vente libre suite à l'application du présent arrêté dans leurs registres dans les quinze jours après l'entrée en vigueur du présent arrêté. A cette occasion, les collectionneurs agréés ne doivent pas se tenir aux limitations imposées par le thème de leur collection.

§ 2. L'enregistrement des armes qui ne sont plus en vente libre suite à l'application du présent arrêté, comme visé à l'article 17, alinéa 1er, de la Loi sur les armes, se déroule, par dérogation à l'article 12, alinéa 1er, de l'arrêté royal du 20 septembre 1991 exécutant la Loi sur les armes, modifié par l'arrêté royal du 29 décembre 2006, comme suit :

1° l'arme est présentée à la police locale dans l'année suite à l'entrée en vigueur du présent arrêté;
2° la police locale vérifie si le détenteur est majeur et n'a pas encouru de condamnations comme visées à l'article 5, § 4, de la Loi sur les armes. Si c'est le cas, l'arme est enregistrée à son nom et il lui est délivré un formulaire modèle n° 6, et une demande d'autorisation est transmise au gouverneur compétent. En attendant la décision, l'intéressé peut détenir l'arme;
3° le gouverneur vérifie seulement si l'intéressé ne fait pas l'objet d'une suspension en cours ou d'un retrait encore actuel d'une autorisation de détention d'une arme à feu et s'il existe des raisons d'ordre public qui entraîneraient une de ces mesures. Si l'enregistrement est refusé, l'intéressé doit mettre l'arme en dépôt chez une personne agréée ou autorisée, la lui céder, la faire neutraliser par le banc d'épreuves des armes à feu, ou l'abandonner aux fins de destruction dans les huit jours de la notification de la décision de refus.

§ 3. Pour les armes visées au présent arrêté, le motif légitime visé à l'article 11, § 3, 9°, e), de la Loi sur les armes est prouvé moyennant le formulaire modèle n° 6 visé au § 2.

Art. 4. A l'exception des mesures de sécurité visées à son article 11, § 2, les conditions de sécurité
imposées par l'arrêté royal du 24 avril 1997 déterminant les conditions de sécurité lors du stockage, de la détention et de la collection d'armes à feu ou de munitions ne s'appliquent pas aux armes qui ne sont plus en vente libre suite à l'application du présent arrêté.

++++

Translation by GunPolicy.org:

Royal Decree Amending the Royal Decree of 20 September 1991 on Firearms of Historic, Folkloristic, or Decorative Interest and Firearms Rendered Unfit to Fire

Considering the Act of 8 June 2006 Regulating Economic and Individual Activities with Weapons, Articles 3, § 2, 2°, 17, 1st paragraph, amended by the Act of 27 December 2012, and 35, 7°;

Considering the Royal Decree of 20 September 1991 on Firearms of Historic, Folkloristic, or Decorative Interest and Firearms Rendered Unfit to Fire;

We have decreed and hereby decree:

Article 1. In Article 1 of the Royal Decree of 20 September 1991 on Firearms of Historic, Folkloristic, or Decorative Interest and Firearms Rendered Unfit to Fire, the following amendments:

1° 3° is repealed;
2° in 5°, added by the Royal Decree of 29 December 2006, the words "before 1897 or for which adapted ammunition are not produced anymore" are replaced by the words "before 1895".

Art. 2. Annex 1 of the same decree, amended by the Royal Decree of 9 July 2007, is repealed.

Art. 3. § 1. The request for a collector authorisation or a special authorisation based on the possession of five firearms or more, which are no longer for free sale [for which no licence was required] following the implementation of this decree, is considered equivalent to the registration of these firearms, as mentioned in Article 17, paragraph 1, of the Firearms Act. The interested party may temporarily possess the firearms while waiting for the governor's decision. If the authorisation is not granted, the interested party must entrust an approved or authorised person with the firearms, give[/sell] them to that person, have them neutralised by the Proof House of Firearms, or surrender them for destruction within eight days of the refusal notification. On this occasion, approved collectors should not stick to limitations imposed by the theme of their collection.

§ 2. The registration of such firearms, which are no longer for free sale [for which no licence was required] following the implementation of this decree, as mentioned in Article 17, paragraph 1, of the Firearms Act, is conducted as follows, by derogation of Article 12, paragraph 1, of Royal Decree of 20 September 1991 implementing the Firearms Act, amended by Royal Decree of 29 December 2006:

1° the firearm is presented to the local police within the year that follows the entry into force of this decree;
2° the local police verify if the owner is of age and has not been convicted as mentioned in Article 5, § 4, of the Firearms Act. If this is the case, the firearm is registered under his/her names and he/she shall be issued a Form No. 6, and an authorisation request is submitted to the competent governor. While waiting for the decision, the interested party may keep the firearm;
3° the governor only verifies if the interested party is not subject to suspension or to an ongoing withdrawal of an authorisation to possess a firearm and if there are reasons of public order that would lead to these measures. If the authorisation is not granted, the interested party must entrust an approved or authorised person with the firearms, give[/sell] them to that person, have them neutralised by the Proof House of Firearms, or surrender them for destruction within eight days of the refusal notification.

§ 3. For firearms mentioned in this decree, the genuine reason mentioned in Article 11, § 3, 9°, e), of the Firearms Act is proved by submitting the Form No. 6 mentioned in § 2.

Art. 4. Except for safety measures mentioned in Article 11, § 2, safety measures, imposed by the Royal Decree of 24 April 1997 on Safety Measures for Storage, Possession and Collection of Firearms and Ammunition, do not apply to firearms that are no longer for free sale [for which no licence was required] following the implementation of this decree.

ID: Q6842

As many publishers change their links and archive their pages, the full-text version of this article may no longer be available from the original link. In this case, please go to the publisher's web site or use a search engine.